Skip to content

Livre numérique et sémantiques

24 juillet 2008
(article publié le 24 juillet 2008, http://www.lescomplexes.com/blog/?p=28)

Le développement technique de La Poule ou l’Oeuf est la réponse à un triple projet pour le livre électronique: à la fois une expérience de lecture de qualité, un outil de mutualisation et d’exploitation des connaissances et un outil d’évolution de la pensée.

Ces projets reposent sur 2 types d’acteurs, humains et machines, qui génèrent 3 types d’interaction, humain-humain, humain-machine, machine-machine, et nécessitent 3 types de structuration (les termes structuration et sémantique sont équivalents):
– une sémantique organique dont le rendu peut être la typographie, l’audiographie…
– une sémantique robotique permettant le service Web: requête et extraction de données, connexions inter-livres.
– une sémantique participative assurant le Web participatif: du formulaire d’abonnement à une collection à l’écriture collaborative en passant par l’annotation, le commentaire, le tagging (folksonomie), les votes et activités sociales de sélection.

La difficulté dans l’élaboration d’un outil destiné au livre et devant répondre à ces trois projets est de prévoir leur évolution. Si l’interaction humain-humain, c’est à dire ici en particulier auteur-lecteur, possède une histoire longue et éprouvée qui nous permet d’utiliser une sémantique consensuelle ce n’est pas le cas en matière d’interactions robotiques et participatives. Sans compter que la typographie issue des contenus risque elle-même d’évoluer avec le livre multimédia, les contenus dynamiques, l’hyperlien, etc.

La Poule ou l’Oeuf est donc conçue de façon aussi modulaire que possible. Il ne s’agit pas de structurer moins, au contraire, mais d’offrir une structuration modulable et des formats ouverts.

  • Vous avez besoin d’une DTD orientée métier (ingénierie, histoire, etc.), implantez-là. Indiquez cette DTD à vos lecteurs, moissonneurs, chercheurs qui sauront interroger vos livres et collections dans cette structure.
  • Vous voulez développer une requête précise, vous connaissez le schéma XML du livre, avez accès au code dans son ensemble, et pouvez nous fournir la feuille de transformation (XSLT) qui vous renverra les informations dans le langage de votre choix.
  • Vous avez besoin d’un format de sortie adapté à un appareil de lecture nouveau nous fabriquons la feuille de transformation de nos contenus XML vers celui-ci.

Le XMLaTeX n’est pas un format de lecture mais est conçu pour être stocké, transformé et interrogé en fonction des besoins. On peut même envisager de surcharger notre éditeur XMLaTeX avec des schémas XML différents (TEI, DocBook, etc), pour des raisons de gestion, et ne passer par XMLaTeX que dans un second temps, un temps de services pour différentes sorties.

Ce qui nous reste à faire:
– module d’implantation de DTD (enrichissement de XMLaTeX ou surcharge): tranformation en XMLaTeX et intégration de l’élément dans l’éditeur
– service Web: système d’information sur la DTD utilisée par livre ou par collection, service RESTFUL

_________ Sémantique organique
_________ Sémantique robotique
1- Moteurs de recherche, RDFa
2- Services Web
3- Connexion inter-livres/applications
_________ Sémantique participative

Publicités

From → Uncategorized

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s