Skip to content

Livre solide/livre liquide

1 septembre 2014

Un petit texte rédigé dans le cadre du séminaire Cultures numériques proposé par la revue Implications Philosophiques

La notion de livre liquide touche à la question de l’intégrité du texte. Elle ne tient pas à la fréquence de publication, mais à l’altération du texte dans une publication donnée, sans avertissement. Un article de journal va rapidement être remplacé par une nouvelle publication sur le même sujet mais chacun des articles est à priori archivé en l’état. Au contraire, un contenu de guide touristique va être mis à jour sans formalités ni indication de date. Une page Wikipédia est par essence toujours ouverte en écriture mais chacune des modifications est bien répertoriée.

Dans chacun de ces cas la maléabilité la plus grande est possible. C’est le cas, nativement, de tout document numérique, qu’il soit “contenu web” ou fichier “détachable” (ePUB, PDF, etc): ils peuvent être ou rester (ré)ouverts en écriture, être remplacés par une version modifiée ou intégrer des contenus dynamiques générés par des outils liés. La liquéfaction n’est donc pas une question d’outil, tout les outils numériques la permettent, mais une question éditoriale.

….

La suite ici : http://ecultures.hypotheses.org/160

Publicités

From → Uncategorized

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s